Restez informé de notre actualité en vous inscrivant à notre Newsletter mensuelle.
Fivalys publie une étude sur le processus de sélection des projets par les Business Angels



Fivalys publie une étude sur le processus de sélection des projets par les Business Angels


Le cabinet de conseil Fivalys vient de publier une étude concernant les critères de sélection utilisés par les réseaux de Business Angels en France pour leur choix de projets. Conduite en parfaite autonomie par Jean-Luc Guizot, cette étude met en lumière les principales conditions à réunir si vous souhaitez avoir recours au financement des Business Angels..



Cette étude a été conduite auprès de 43 réseaux de Business Angels à travers la France (réseaux régionaux et réseaux nationaux spécialisés dans un secteur d’activité). Elle s’organise autour de 7 grands thèmes : le potentiel marché ; le secteur d’activitél’équipe de management ; le contenu de l’offre ; les caractéristiques de l’offre, le business model et les éléments financiers. À partir de ces thèmes, 56 critères de sélection ont été élaborés afin d’offrir une vision panoramique de ce qui importe aux yeux des Business Angels avant de financer un projet.

La principale conclusion de cette étude est résumée par cette phrase : « les Business Angels cherchent à investir dans des entreprises avec un fort potentiel de croissance, une offre différenciée et une équipe dirigeante capable de profiter pleinement de cette croissance ».

En effet, souvent négligée par les porteurs de projets, l’importance de la qualité de l’équipe portant le projet se place comme une condition sine qua non pour accéder au financement des Business Angels. Complémentarité, expertise et potentiel de leadership constituent ainsi la clé de voute d’une équipe compétitive pour mener un projet à bien.

Viennent ensuite les éléments financiers, les caractéristiques de l’offre et enfin l’offre et le potentiel du marché visé. Tous ces thèmes recoupent les conditions d’offre différenciée et de potentiel de croissance cités précédemment.

Ainsi faudra-t-il veiller à présenter un fort potentiel de croissance du chiffre d’affaires de même qu’une solide demande anticipée remplissant les conditions de scalabilité chères aux Business Angels. Pour ce faire, les Business Angels suggèrent une stratégie de différenciation basée sur l’innovation et la compréhension de l’offre par les futurs utilisateurs.

Enfin, ce travail met en lumière les deux secteurs d’activité privilégiés des Business Angels à savoir « le monde de l’internet » et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Ces résultats sont en adéquation avec les offres prioritaires des BA : le produit high-tech, la gestion de l’information « Big Data » et les logiciels et progiciels.

Retrouvez ci-dessous une infographie présentant le top 15 des critères de sélection des Business Angels :

Plus de 80% des critères d’évaluation sont jugés comme importants, très importants ou essentiels par les Business Angels : ils ont tous un impact sur le potentiel de croissance de la start-up. Les jeunes entrepreneurs doivent prendre en compte l’ensemble de ces critères pour accroître leurs chances de succès.

Ces dernières années, l’écosystème des start-up s’est structuré, les incubateurs et les accélérateurs ont eu un impact positif sur la qualité des projets proposés aux réseaux de Business Angels. De leur côté, les réseaux de Business Angels ont fait des efforts considérables pour renforcer et rationaliser leur processus de sélection des start-up, ils représentent de ce fait un environnement propice pour de nouveaux investisseurs qui cherchent des projets de qualité. L’ensemble de ces actions simultanées doit permettre d’améliorer le taux de succès des start-up qui reste perfectible.